top of page
Rechercher

Les Injonctions : La conscience

Dernière mise à jour : 4 nov. 2023

Aujourd'hui, une voix insistante me chuchote à l'oreille, me rappelant qu'il est temps d'accorder de l'importance à quelque chose de crucial.


Depuis un certain temps, voire quelques années, une préoccupation me taraude : comment établir des relations harmonieuses et gagnant-gagnant avec les autres ? En tant que spécialiste en gestion des émotions, je suis constamment à la recherche de moyens et d'outils pour comprendre. Comprendre pourquoi les choses ne fonctionnent pas comme nous le souhaitons. Pourquoi cela coince, handicapant notre avancée ?

Il y a quelques temps, j'ai regardé un magnifique film Disney avec ma petite fille de 11 ans, intitulé "Maléfique". Je suppose que beaucoup d'entre vous ont déjà eu le plaisir de le voir. Ce film, aussi poétique que bouleversant, éveille en nous des émotions que nous ne percevons pas toujours au quotidien.


La prise de conscience a été fulgurante à la fin du film !


Nos mémoires !!!


L'histoire relate deux royaumes : celui des Elfes et celui des Humains. La reine des Elfes, nommée Maléfique, coexistait avec un roi humain qui cherchait un soldat valeureux capable de soumettre les Elfes aux Humains et d'épouser une princesse en récompense. Stefan réussit à séduire notre belle Maléfique, utilisant l'amour pour la trahir en lui coupant ses ailes. Ainsi, il soumit son royaume au roi, recevant en échange le titre de prince. Le temps passa, Stefan devint roi et père d'une petite Aurore. Lors du baptême d'Aurore, toute la terre était invitée au château pour la cérémonie des vœux, excepté Maléfique qui, en l'absence de ses ailes, mit du temps à rejoindre la fête.

Chacun offrit un cadeau à la petite princesse. Maléfique, en guise de cadeau, prononça une prière. Une injonction...! Celle-ci condamnait la petite princesse à un sommeil de 100 ans, duquel elle ne pourrait être réveillée que par un baiser d'amour sincère.

Dans notre exemple, c'est l'injonction qui retient notre attention et la façon dont elle a été énoncée.

La princesse ne pourra échapper à son destin : à 16 ans, elle trouvera un rouet enfermé dans une cave, cadenassé ! Elle se piquera le doigt et sombrera dans un sommeil de 100 ans.


En quoi cet exemple vient illustrer mon propos ?

L'injonction rend la personne dépendante de ce qu'elle reçoit d'une autre personne. Une mère transmettant à sa fille son incapacité à réaliser ses désirs l'enferme dans cette injonction : "Tu n'y arriveras pas !"

L'injonction est un tueur silencieux. C'est une obligation d'obéir, un ordre express, formel. C'est se soumettre, obéir à une injonction !

L'injonction, en général, est utilisée dans un cadre juridique, c'est un ordre, un commandement impératif, sous peine de sanction. Elle suggère l'absence de choix, l'obligation de se conformer.

Ainsi, les personnes détenant le pouvoir condamnent par une simple parole, à perpétuité, les personnes soumises. Ceux prêts à s'abandonner profondément, croyant que la soumission les maintient liés.


La conscience étant le début de notre propre libération je vous invite à chercher les mots clés, qui libèrent !

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page